+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

JPI – Le bruit sous-marin dans l’environnement marin – 2022

L'initiative de programmation conjointe Mers et océans sains et productifs (JPI Oceans) a été créée en 2011 en tant que plateforme intergouvernementale, ouverte à tous les États membres de l'UE et aux pays associés qui investissent dans la recherche marine et maritime. En unissant ses forces, la JPI Oceans se concentre sur la collaboration à long terme entre les États membres de l'UE, les pays associés et les partenaires internationaux.

2022-02-28
8,2 millions d'euros
Ouvert

Cadre d'appel

Institution Commission européenne
Secteurs
Bénéficiaires Tout bénéficiaire
Régions Union européenne
Détails

Pays et agences participants :

  • Belgique (Belspo), Allemagne (BMBF, PtJ), Irlande (MI), Italie (MUR), Norvège (RCN), Pologne (NCBR), Roumanie (UEFISCDI), Espagne (AEI) ;

Co-marquage :

  • BANOS, BlueMed, NOAA, Décennie des Nations unies pour l’océanographie au service du développement durable.

Contenu réservé aux abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs

  • Promouvoir la recherche scientifique qui contribuera à la mise en œuvre de la directive-cadre « Stratégie pour le milieu marin » (DCSMM) à l’échelle régionale des sous-bassins ;
  • Contribuer à atteindre le bon état écologique (BEE) des mers et océans européens.

Deux thèmes scientifiques principaux

  • Effets de la pollution sonore anthropogénique sur les écosystèmes marins ;
  • Les sources sismiques innovantes comme option pour des alternatives plus silencieuses et efficaces à l’exploration géophysique marine conventionnelle.

Parmi les actions financées

Thème 1

  • Comprendre le rôle de la pollution sonore dans un contexte de facteurs de stress multiples, en évaluant les impacts cumulatifs, agrégés et synergiques, ainsi qu’en considérant les aspects spatiaux de la pollution sonore par rapport aux unités de déclaration marine ;
  • Améliorer la connaissance des effets comportementaux et physiologiques du bruit, des gènes aux écosystèmes, et leur paramétrage dans le cadre de modèles d’écosystèmes ;
  • Inclure les effets sur les espèces commerciales et non commerciales, la communication masquée des animaux et les effets sur les flux trophiques dans les réseaux alimentaires et la résilience ;
  • Évaluer les effets à long terme de l’exposition au son sur des processus biologiques importants chez les vertébrés marins et/ou les populations d’invertébrés, en se concentrant également sur les premiers stades de la vie ;
  • Etudier le mécanisme physiopathologique du déplacement permanent du seuil (Permanent Threshold Shift, PTS) et du déplacement temporaire du seuil (Temporary Threshold Shift, TTS) chez les vertébrés marins afin d’identifier et de caractériser les biomarqueurs écophysiologiques pour la détection dans les études ex-vivo/post-mortem ;
  • Définir l’empreinte diagnostique (par exemple, métabolomique) de l’effet des sons sur les voies auditives et les fonctions du système nerveux central ainsi que sur la morphologie en multipliant les enquêtes expérimentales et les observations sur le terrain à inclure dans l’évaluation du cadre d’exposition aux sons.

Thème 2

  • Comparer et développer des sources sismiques alternatives avec des « airguns » sismiques sur le terrain, y compris :
    • Mesure et modélisation des signatures de la source ainsi que des signaux propagés dans des distances pertinentes pour quantifier les émissions sonores et l’efficacité du dispositif ;
    • Différences d’impact des signaux sonores produits par des sources sismiques innovantes sur la faune marine, en mettant l’accent sur les organismes entendant les basses fréquences, par le biais d’études de terrain ;
  • Développer des outils simples et conviviaux de modélisation de la génération et de la propagation du son qui peuvent être utilisés dans les procédures d’évaluation de l’impact du bruit impulsif ;
  • Comparer l’efficacité des mesures d’atténuation : quantification de l’efficacité des méthodes d’atténuation communément proposées, y compris la quantification de la réduction des risques attendue.

Informations complémentaires

  • Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert.
  • Durée initiale de l’action : jusqu’à 36 mois.

Eligibilité

  • Les critères d’éligibilité spécifiés par les PARTENAIRES FINANCIERS respectifs ;
  • Chaque demande doit impliquer des partenaires de recherche et/ou des partenaires industriels éligibles d’au moins deux pays participants (pays des PARTENAIRES FINANCIERS). La participation de plus de pays est toutefois encouragée ;
  • Aucun nombre maximum de partenaires n’est spécifié.
Financement
  • Budget total de l’appel : 8,2 millions d’euros
  • Montant de la subvention : jusqu’à 2 millions d’euros

Testez votre éligibilité

Autres fonds :

FEDER
FSE+
HORIZON EUROPE
FEDER
FSE+
HORIZON EUROPE

Actualités similaires

19 février 2020

Forum des acteurs JPI Océans

Lire l'aticle