+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

IVDCI – Renforcer la capacité et la voix des organisations de la société civile kenyane en tant qu’acteurs indépendants de la responsabilité, de la bonne gouvernance et du développement durable – 2023

Instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale - Renforcer la capacité et la voix des organisations de la société civile kenyane en tant qu'acteurs indépendants de la responsabilité, de la bonne gouvernance et du développement durable, en vue d'approfondir leur participation aux discussions nationales et infranationales sur les politiques et les réformes démocratiques dans les domaines clés du partenariat UE-Kenya.

05/06/2023
7,6 millions d'euros
Fermé

Cadre d'appel

Institution Commission européenne
Secteurs Citoyenneté & Droits Humains Coopération & Développement Culture, Média & Communication Éducation & Formation
Bénéficiaires Tout bénéficiaire

Contenu réservé aux abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs

  • Renforcer la capacité et la voix de la société civile kenyane et des organisations de défense des droits de l’homme en tant qu’acteurs indépendants de la responsabilité, de la gouvernance et du développement en approfondissant leur participation aux discussions sur les politiques nationales et infranationales et sur les réformes démocratiques dans les principaux domaines du partenariat UE-Kenya
  • Permettre aux acteurs de la société civile kenyane de s’engager dans un dialogue plus structuré, plus inclusif, plus régulier et plus durable avec l’UE, couvrant les principaux domaines prioritaires de la coopération UE-Kenya, et impliquant les États membres de l’UE, les autorités nationales et locales
  • Contribuer à renforcer la voix, la capacité et l’influence des organisations kényanes de défense des droits de l’homme pour promouvoir et préserver un espace numérique démocratique, sûr et inclusif, notamment en exploitant les possibilités offertes par les nouvelles technologies et en relevant les défis qu’elles posent, ainsi que la promotion des droits de l’homme et de la démocratie dans l’utilisation des technologies numériques, y compris l’intelligence artificielle
  • Contribuer à la mise en œuvre des réformes électorales, comme le soulignent les recommandations de la MOE UE, par la sensibilisation, le dialogue politique et les initiatives en faveur de changements des pratiques administratives et de la législation vers des élections plus inclusives, transparentes et crédibles
  • Renforcer la voix, la capacité et l’influence de la société civile kényane au sens large pour sensibiliser à l’impact et aux implications du changement climatique et promouvoir l’engagement civique

Priorités

Lot 1 : Dialogue structuré avec la société civile kenyane

  • Priorité 1 – Renforcer les capacités de dialogue, de plaidoyer et de mise en réseau des acteurs de la société civile participants ;
  • Priorité 2 – Coordonner le dialogue politique entre la société civile et l’UE, avec la participation des États membres de l’UE et des autorités nationales et locales ;
  • Priorité 3 – Organiser la logistique et faciliter les événements et les activités dans le cadre de ce dialogue ;
  • Priorité 4 – Mettre en place un groupe consultatif de jeunes

Lot 2 : Démocratie numérique

  • Priorité 1 – Favoriser un espace numérique sûr et inclusif
  • Priorité 2 – Préserver un espace numérique ouvert, démocratique et fondé sur les droits

Lot 3 : Réformes électorales

  • Priorité 1 – Soutenir une action de réformes électorales multi-acteurs axée sur les priorités de la MOE UE Kenya 2022 et, accessoirement, sur le processus de délimitation des circonscriptions électorales, qui doit être achevé d’ici à la fin de 2024
  • Priorité 2 – Développer des initiatives qui engagent les OSC kenyanes dans toute leur diversité à travers le pays et les secteurs dans la promotion et la consolidation de la gouvernance démocratique par le biais de discussions et de propositions de réforme électorale, y compris l’engagement des OSC et des citoyens avec les représentants élus des comtés et du pays ;
  • Priorité 3 – Soutenir les initiatives visant à discuter, évaluer et promouvoir la réduction du « coût des élections » au Kenya
  • Priorité 4 – Soutenir les actions de sensibilisation, le dialogue et d’autres initiatives visant à faire progresser et à adopter des lois et des règlements pour mettre en œuvre et faire respecter la règle des 2/3 en matière de genre et soutenir les femmes politiques élues, donner aux filles et aux femmes les moyens de s’engager dans la politique et les aider à mieux se faire entendre et à exercer une plus grande influence au niveau national et au niveau des comtés et des localités
  • Priorité 5 – Soutenir les activités de plaidoyer et de promotion d’une politique plus inclusive au Kenya, avec une préférence particulière pour les activités menées par les groupes minoritaires afin de renforcer la voix et la capacité de leurs représentants à se présenter comme candidats et à prendre part aux décisions et à l’élaboration des politiques au sein des organes élus et exécutifs
  • Priorité 6 – Soutenir les initiatives visant à analyser, observer et rendre compte au public de la délimitation des circonscriptions électorales et faire participer les citoyens kényans et les OSC dans toute leur diversité à ce processus, améliorer leur compréhension de l’objectif, de l’impact et des sensibilités politiques de ces processus et des solutions de compromis et évaluer le processus du point de vue des citoyens
  • Priorité 7 – Soutenir les initiatives qui favorisent le dialogue sur les principaux processus de gouvernance démocratique et la responsabilité en matière d’élections et le fonctionnement d’organes électoraux indépendants et de fonctions élues, ainsi que le respect du rôle important des médias indépendants, du journalisme d’investigation et de l’activisme de la société civile à cet égard

Lot 4 : Changement climatique et protection de l’environnement

  • Priorité 1 – Promouvoir la sensibilisation et la participation du public aux discussions aux niveaux national, départemental et communautaire sur l’urbanisation durable et écologique, y compris, mais sans s’y limiter, la gestion des déchets, le recyclage et les initiatives d’économie circulaire dans les établissements informels ou d’autres zones à forte densité de population
  • Priorité 2 – Promouvoir la participation de la société civile et des communautés touchées au dialogue politique au niveau national, départemental et communautaire sur les politiques et les initiatives liées aux réponses à la sécheresse et à la gestion des risques, au renforcement de la résilience et à l’adaptation au changement climatique
  • Priorité 3 – Sensibiliser le public et promouvoir l’engagement civique dans la mise en œuvre des engagements mondiaux du Kenya en matière d’environnement, de biodiversité et de changement climatique, et promouvoir la participation des communautés, des ménages et des organismes des secteurs public et privé à leur mise en œuvre

Parmi les actions financées

Lot 1 : Dialogue structuré avec la société civile kenyane

  • Organisation d’un dialogue, de débats et de consultations réguliers entre les acteurs de la société civile et entre les acteurs de la société civile et l’UE autour des priorités clés des partenariats UE-Kenya, y compris les programmes, les agendas et les cadres politiques pertinents
  • Soutenir l’agenda du dialogue structurel par la recherche, l’analyse et la gestion des connaissances nécessaires sur des sujets pertinents pour la qualité et la nature stratégique d’un dialogue structuré
  • Développement et déploiement d’outils en ligne pour la coordination, le partage de connaissances et d’informations entre les acteurs de la société civile actifs dans le dialogue
  • Etablir un lien entre les acteurs de la société civile, actifs tant au niveau national qu’au niveau des comtés, et les représentants compétents de l’UE et des États membres

Lot 2 : Démocratie numérique

  • Sensibilisation du public et initiatives ciblées d’information et d’éducation/formation sur la sécurité numérique, l’utilisation sûre des médias sociaux, en particulier pour les jeunes, les enfants, les parents et les professionnels travaillant avec les jeunes et les enfants ;
  • Recherche et innovations pour des réponses politiques aux tendances en ligne qui menacent la démocratie kenyane, y compris les trolls en ligne, les robots sociaux, le micro-ciblage, l’astroturfing, les chambres d’écho, les filtres à bulles, etc ;
  • Plaidoyer, vulgarisation et sensibilisation, notamment auprès des fournisseurs d’accès à Internet, des entreprises technologiques, des autorités publiques et d’autres responsables, ainsi que des détenteurs de droits, sur les questions susmentionnées ;
  • Soutien aux coalitions multipartites, nouvelles ou existantes, qui s’engagent à élaborer des réponses politiques fondées sur les droits et centrées sur l’être humain qui répondent aux priorités susmentionnées

Lot 4 : Changement climatique et protection de l’environnement

  • Activités de protection de l’environnement menées par la société civile et impliquant de multiples acteurs, en mettant l’accent sur l’autonomisation des enfants et des jeunes et en permettant à ces acteurs d’identifier, de formuler et de mettre en œuvre leurs propres initiatives, y compris dans les zones d’habitat informel
  • Des campagnes et des festivals plus larges, menés par des citoyens et impliquant le public, c’est-à-dire des festivals de films et de documentaires de plus grande envergure, d’autres types de festivals ainsi que des activités et des événements culturels, créatifs ou liés à l’art
  • Approche multipartite des dialogues sur la protection de l’environnement, l’utilisation et la consommation des ressources naturelles, la promotion de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique, y compris l’économie circulaire et le traitement plus durable des déchets
  • Initiatives visant à promouvoir, sensibiliser, piloter et multiplier les pratiques agricoles et pastorales intelligentes sur le plan climatique au niveau des communautés et des ménages

Informations complémentaires

  • Le présent appel à propositions est un appel à propositions ouvert
  • Durée initiale de l’action : Entre 30 et 48 mois

Eligibilité

  • Être une personne morale
  • Être une entité à but non lucratif
  • Être une organisation de la société civile et/ou ses associations
Financement
  • Budget total de l’appel : 7,6 millions d’euros
    • Lot 1 Dialogue structuré avec la société civile kenyane : 1,5 million d’euros
    • Lot 2 Démocratie numérique : 2,63 millions d’euros
    • Lot 3 Réformes électorales : 970 000 euros
    • Lot 4 Changement climatique et protection de l’environnement : 2,5 millions d’euros
  • Montant de la subvention :
    • Lot 1 Dialogue structuré avec la société civile kenyane : 1,5 million d’euros
    • Lot 2 Démocratie numérique : entre 840 000 et 1,3 million d’euros
    • Lot 3 Réformes électorales : 970 000 euros
    • Lot 4 Changement climatique et protection de l’environnement : 1,25 million d’euros
  • Taux de cofinancement : Entre 50% et 95% du total des coûts éligibles

Testez votre éligibilité

Besoin d'aide pour vos financements publics ?

Actualités similaires

25 avril 2023

En quoi consistent les programmes sectoriels européens ?

Lire l'aticle

11 avril 2023

Décryptage du FED : qu’est-ce que le Fonds Européen de Défense ?

Lire l'aticle