+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

EUPI – Initiative de l’Union européenne pour la construction de la paix – 2020

Subventions aux projets de la société civile relatifs au processus de paix au Moyen-Orient

2021-02-22
4.45 million d'euros
Fermé

Cadre d'appel

Institution Commission européenne
Secteurs
Bénéficiaires
Régions Espace Economique Européen, Pays candidats, Pays méditerranéens, Union européenne
Détails

Pour les États membres de l’Union européenne ou l’un des pays de l’ENI Sud (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie), ou un pays bénéficiaire de l’aide de préadhésion (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Serbie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Turquie) ou un État membre de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein, Norvège)


Contenu réservé aux abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs
* Objectif LOT 1 « ENGAGEMENT CIVIL ET POLITIQUE DANS LA CONSOLIDATION DE LA PAIX » :
Promouvoir les conditions d’un règlement négocié du conflit par le biais d’un engagement civil et politique participatif des hommes et des femmes.
* Objectif LOT 2 « Renforcement de la confiance » :
Favoriser la compréhension, la tolérance et la confiance mutuelles entre Israéliens et Palestiniens, y compris au niveau local.
* Objectif LOT 3 « COOPÉRATION STRATÉGIQUE » :
Encourager la coopération transfrontalière entre Israéliens et Palestiniens sur la base d’intérêts mutuels.

Priorités
* Priorité 1 – Faire participer les jeunes (jeunes hommes et jeunes femmes) à la transformation des conflits et à l’instauration d’une culture de la paix fondée sur les droits de l’homme conformément aux normes internationales au sein des deux sociétés, ce qui devrait se traduire par des initiatives inclusives visant à promouvoir la participation des jeunes (jeunes hommes et jeunes femmes) à la planification et à l’élaboration des politiques, la participation politique, la prévention de la violence et la promotion de la paix sociétale au moyen d’une évolution positive vers la consolidation de la paix dans les conflits.
* Priorité 2 – Autonomiser les femmes et les jeunes filles et renforcer leur rôle et leur participation significative à la prévention et à la transformation des conflits en tant qu’agents de changement positif au niveau de la société . Cela devrait se traduire par des initiatives s’adressant directement aux femmes et aux jeunes filles et par leur participation significative à l’ensemble du cycle de projet.
* Priorité 3 – Engager les parties prenantes et les groupes d’intérêt qui sont traditionnellement moins exposés ou moins, ou pas du tout, engagés dans le MEPP et la vision d’une solution à deux États.

Parmi les actions financées
* Assurer la cohérence avec l’objectif central de l’UE dans le processus de paix au Moyen-Orient (MEPP), à savoir une résolution juste et globale du conflit israélo-palestinien, fondée sur la solution des deux États, avec l’État d’Israël et un État de Palestine indépendant, démocratique, d’un seul tenant, souverain et viable, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité et dans la reconnaissance mutuelle. Cela inclut une solution négociée à toutes les questions relatives au statut final, y compris les frontières, Jérusalem, la sécurité, l’eau et les réfugiés ;
* Être adapté au contexte local ;
* Être conçu selon une approche fondée sur les droits, en tenant compte des principes suivants : (i) légalité, universalité et indivisibilité des droits de l’homme, (ii) participation, (iii) non-discrimination et égalité d’accès, (iv) responsabilité, (v) transparence et accès à l’information ;
* être conçus selon une approche intégrée des questions transversales telles que la jeunesse, l’égalité des sexes, les droits des personnes handicapées et la durabilité de l’environnement ;
* En cas de poursuite/suivi des initiatives, tenir compte des enseignements tirés des actions précédentes et développer le potentiel ;
* être conçues sur la base d’activités clairement et logiquement liées à une théorie du changement fondée sur une évaluation des besoins et une analyse des parties prenantes solides ;
* Inclure des outils de suivi et d’évaluation appropriés pour mesurer l’impact proposé des actions sur le(s) groupe(s) cible(s), le changement d’attitude envers la consolidation de la paix et la résolution des conflits. À cet égard, une attention particulière devrait être accordée dans le cadre logique aux données de base, aux quantités mesurables et limitées dans le temps et/ou aux indicateurs qualitatifs ventilés par sexe, âge, etc. et aux objectifs réalistes connexes ;
* Inclure une évaluation détaillée des risques et les mesures d’atténuation correspondantes.

Informations complémentaires
* Cet appel à propositions est un appel à proposition restreint, seules les notes conceptuelles doivent être soumises à l’évaluation. Par la suite, les candidats principaux qui ont été présélectionnés seront invités à soumettre une demande complète.

* Durée initiale de l’action : 36 mois

Eligibilité :
– Etre une personne morale et
– Être à but non lucratif et
– Être un type d’organisation spécifique tel que : organisation non gouvernementale, opérateur du secteur public, autorité locale, organisation internationale (intergouvernementale) telle que définie par l’article 156 du règlement financier de l’UE
et
– Etre établi dans un Etat membre de l’Union européenne ou dans un des pays de l’ENI Sud (Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie), ou dans un pays bénéficiaire de l’aide de préadhésion (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Serbie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Turquie) ou dans un Etat membre de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein, Norvège). Cette obligation ne s’applique pas aux organisations internationales.
et
– Être directement responsable de la préparation et de la gestion de l’action avec le(s) codemandeur(s) et l'(les) entité(s) affiliée(s), sans agir en tant qu’intermédiaire.

– L’action doit être mise en oeuvre dans un ou plusieurs des pays suivants : Israël, Palestine, États membres de l’UE. Les actions mises en œuvre dans les États membres de l’UE doivent impliquer directement des Israéliens et/ou des Palestiniens.

Financement

LOT 1:
* Montant de la subvention :  1 million 500.000 euros

* Taux de cofinancement: Entre 375.000 et 750.000 euros

LOT 2:
* Montant de la subvention : 1 million 450.000 euros

* Taux de cofinancement : Entre 362,500 et 725,000 euros

LOT 3:
* Montant de la subvention : 1 million 500.000 euros

* Taux de cofinanecement : Entre 375.000 et 750.000

 

Testez votre éligibilité

Autres fonds :

Aucune relation trouvée.

Actualités similaires

29 juin 2022

Les OCS sur 2021-2027, la simplification attendue ?

Lire l'article

9 juin 2021

Nouveauté à Welcomeurope !

Lire l'article