+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

Erasmus + – Renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur : Volet 2 – Partenariats pour la transformation de l’enseignement supérieur – 2022

Erasmus+ est le programme de l'UE visant à soutenir l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport en Europe. Le programme 2021-2027 met fortement l'accent sur l'inclusion sociale, les transitions verte et numérique, et la promotion de la participation des jeunes à la vie démocratique.

2022-02-17
55 606 800 euros
Fermé

Cadre d'appel

Institution Commission européenne
Secteurs Emploi
Bénéficiaires
Régions Afrique-Caraibes-Pacifique, Amérique latine, Asie, Asie centrale, Balkans, Espace Economique Européen, Moyen-Orient, Océanie, Pays candidats, Pays en développement, Union européenne
Détails
  • Pays pouvant participer pleinement à toutes les actions du programme :
    • Etats membres de l’UE
    • Pays tiers associés au programme
  • Pays pouvant participer à certaines actions du programme :
    • Balkans occidentaux
    • Voisinage Est
    • Pays du sud de la Méditerranée
    • Fédération de Russie
    • Asie
    • Asie centrale
    • Moyen Orient
    • Pacifique
    • Afrique sub-saharienne
    • Amérique Latine
    • Caraïbes
    • États-Unis et Canada

Pour plus d’informations : Cliquez ici


Contenu réservé aux abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs

  • Répondre aux différents états d’avancement et défis des établissements d’enseignement supérieur (EES) situés dans les pays tiers éligibles non associés au programme, renforcer l’impact du programme et, le cas échéant, compléter d’autres sources de financement ;
  • Introduire de nouvelles approches et initiatives dans l’enseignement supérieur, sur la base de l’apprentissage par les pairs et du transfert d’expériences et de bonnes pratiques touchant non seulement les établissements mais aussi la société dans son ensemble ;

Priorités 

  • Priorité 1 : Aborder les inadéquations entre les exigences des employeurs et l’offre des établissements d’enseignement supérieur et proposer des solutions intégrales pour améliorer l’employabilité des étudiants ;
  • Priorité 2 : Aider les établissements d’enseignement supérieur à élaborer et à mettre en œuvre les réformes institutionnelles qui les rendront plus démocratiques, inclusifs, équitables et constitutifs à part entière de la société civile.

Parmi les actions financées

  • Développement, test et adaptation de programmes d’études innovants en termes de contenu, de structure et de méthodes d’enseignement/apprentissage (y compris l’utilisation de l’apprentissage ouvert et flexible, la mobilité virtuelle, les ressources éducatives ouvertes, l’apprentissage mixte, les cours en ligne ouverts et massifs (MOOC), etc.) ;
  • Introduction de réformes de type Bologne au niveau institutionnel ;
  • Introduire des programmes de formation pratique, des stages et l’étude de cas concrets dans le monde des affaires et de l’industrie, qui sont pleinement intégrés dans le programme d’études, reconnus et crédités ;
  • L’introduction de systèmes d’apprentissage en alternance entre les études supérieures et l’EFP du secondaire supérieur, afin de renforcer l’employabilité des diplômés ;
  • Élaborer et tester des solutions à des demandes sociales pressantes non satisfaites par le marché et destinées aux groupes vulnérables de la société ;
  • Soutenir la création de centres, d’incubateurs pour l’innovation, le transfert de technologie et la création d’entreprises, et l’intégration de l’éducation, de la recherche et de l’innovation au niveau institutionnel/régional/national ;
  • Échanges d’étudiants, de chercheurs, de personnel enseignant et de personnel d’entreprise pour une période limitée ;
  • Réforme des systèmes et structures de gouvernance et de gestion au niveau institutionnel (y compris les méthodes et systèmes d’assurance qualité, la gestion financière et l’autonomie des EES, les relations internationales, les services et conseils aux étudiants, l’orientation professionnelle, les conseils universitaires et de recherche, etc.) ;
  • Développement de stratégies et d’outils pour l’internationalisation des EES (ouverture internationale des programmes d’études, programmes de mobilité interinstitutionnelle), et leur capacité à travailler efficacement en réseau dans le domaine de la recherche et de l’innovation scientifique et technologique (coopération scientifique et transfert de connaissances, etc.).

Informations complémentaires

  • Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert
  • Durée initiale de l’action : entre 24 ou 36 mois

Eligibilité

  • Être un établissement d’enseignement supérieur (public ou privé) et reconnu comme tel par les autorités compétentes ;
  • Être une organisation publique ou privée, avec ses entités affiliées (le cas échéant), active sur le marché du travail ou dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse, située dans des pays tiers éligibles non associés au programme Erasmus + ;
  • Les établissements d’enseignement supérieur situés dans un État membre de l’UE ou un pays tiers associé au programme Erasmus + doivent être titulaires d’une Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur (ECHE) valide ;
  • Une Charte Erasmus pour l’enseignement supérieur n’est pas requise pour les établissements d’enseignement supérieur des pays tiers éligibles non associés au programme Erasmus + ;
  • Un consortium composé d’au moins un établissement d’enseignement supérieur de chaque État membre de l’UE ou pays tiers associé au programme et d’au moins deux établissements d’enseignement supérieur du pays tiers participant non associé au programme doit être constitué.
Financement
  • Le budget indicatif 2022 du volet 2 par région et le nombre indicatif de projets à financer :
    • Région 1 : Balkans occidentaux – 4 808 000 euros (6) ;
    • Région 2 : Voisinage Est – 5 814 710 euros (7) ;
    • Région 3 : Pays du sud de la Méditerranée – 4 926 660 euros (6) ;
    • Région 4 : Fédération de Russie – 2 468 500 euros (3) ;
    • Région 5 : Asie – 14 613 360 euros (18) ;
    • Région 6 : Asie centrale – 4 111 060 euros (5) ;
    • Région 9 : Afrique subsaharienne – 10 834 530 euros (13) ;
    • Région 10 : Amérique latine – 7 486 600 euros (9) ;
    • Région 11 : Caraïbes – 543 380 euros (1).
  • Montant de la subvention : entre 400 000 et 800 000 euros
  • Taux de cofinancement : défini par l’autorité qui accorde la subvention

Testez votre éligibilité

Autres fonds :

Aucune relation trouvée.

Actualités similaires