+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

Europe Numérique – Centres pour un Internet plus sûr (CIS) – 2021

Le programme Europe Numérique 2021-2027 vise à soutenir et à accélérer la transformation numérique de l'économie, de l'industrie et de la société européennes, à en faire profiter les citoyens, les administrations publiques et les entreprises de l'Union, et à améliorer la compétitivité de l'Europe dans l'économie numérique mondiale, tout en contribuant à réduire la fracture numérique dans l'Union et à renforcer l'autonomie stratégique de l'Union, grâce à un soutien holistique, intersectoriel et transfrontalier et à une contribution plus forte de l'Union.

2022-02-22
21 millions d'euros
Fermé

Cadre d'appel

Institution Commission européenne
Secteurs
Bénéficiaires Tout bénéficiaire
Régions Balkans, Espace Economique Européen, Pays candidats, Pays méditerranéens, Union européenne
Détails

Pays associés au programme Europe Numérique et pays en cours de négociations pour un accord d’association et où l’accord prend acte avant la signature de la subvention sont également éligibles à la subvention.

Pour plus d’informations : Cliquez ici (EN)


Contenu réservé aux abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs

  • Soutenir les CIS nationaux (c’est-à-dire les centres rassemblant des ONG, des organes/agences gouvernementaux, des organisations du secteur privé) en fournissant des informations sur la sécurité en ligne, des ressources éducatives, des outils de sensibilisation du public et des services de conseil et de signalement (par le biais de lignes d’assistance et de lignes directes spécialisées) pour les jeunes, les enseignants et les parents.

Priorités

  • Priorité 1 : Mettre en place un réseau paneuropéen de centres pour un internet plus sûr (CIS) qui permettra aux enfants et aux jeunes de devenir des utilisateurs numériques plus résilients grâce à des activités de sensibilisation dans le cadre de l’éducation formelle et informelle (par exemple, des activités de participation des jeunes, des ateliers, des visites de classes, des concours) ;
  • Priorité 2 : Les parents, les responsables d’enfants, les enseignants et les autres professionnels travaillant avec des enfants auront une meilleure compréhension des risques et des possibilités d’accès des enfants aux contenus et services numériques, grâce à des séances d’information, des programmes de formation des formateurs et du matériel en ligne et hors ligne ;
  • Priorité 3 : Les acteurs locaux, nationaux et européens obtiendront des informations opportunes sur les risques émergents grâce au service d’assistance téléphonique ;
  • Priorité 4 : Les autorités publiques, y compris les organismes chargés de l’application de la loi, auront accès à des ressources et à des services, ainsi qu’à des échanges avec les analystes de la ligne d’assistance, afin d’élaborer de meilleures mesures préventives et de supprimer efficacement les contenus pédopornographiques en ligne ;
  • Priorité 5 : Le secteur privé bénéficiera de débouchés accrus pour les contenus en ligne de haute qualité et coopérera avec les SIC par le biais d’initiatives conjointes et de campagnes de sensibilisation telles que la Journée pour un internet plus sûr.

Parmi les actions financées

  • Un centre destiné à sensibiliser les enfants, les parents et les enseignants aux possibilités et aux risques en ligne. L’accent sera mis sur l’identification et le traitement des risques émergents (par exemple, les contenus sexualisés auto-générés) et des défis tels que les problèmes de santé mentale et physique liés à l’utilisation des technologies (automutilation, dépendance, perception de l’identité et de l’image de soi) ;
  • Éducation formelle et informelle (par exemple, activités de participation des jeunes, ateliers, visites de classes, concours) ;
  • Une ligne d’assistance téléphonique pour donner des conseils et un soutien aux parents et aux enfants sur les questions liées à l’utilisation des technologies et des services numériques par les enfants ;
  • Une ligne d’assistance téléphonique pour lutter contre le CSAM (c’est-à-dire pour recevoir, analyser et traiter les signalements de ce type de matériel). Une coopération plus étroite avec les services répressifs et le secteur privé devrait être explorée plus avant.

Informations complémentaires

  • Cet appel à propositions est un appel à propositions ouvert.
  • Durée initiale de l’action : 24 mois.

Eligibilité

  • Etre une entité légale (publique ou privée) ;
  • Etre établie dans l’un des pays éligibles.
Financement
  • Montant total de cet appel : 37 millions d’euros
  • Montant total pour ce topic : 21 millions d’euros
  • Budget indicatif par projet : 1,5 million d’euros
  • Taux de co-financement : jusqu’à 50% du total des coûts éligibles

Testez votre éligibilité

Besoin d'aide pour vos financements publics ?

Actualités similaires

13 mars 2019

Le nouveau programme Europe numérique 2021-2027

Lire l'aticle

22 octobre 2021

Un investissement de 650 millions d’euros pour accélérer la stratégie française en matière de santé numérique

Lire l'aticle