+33(0)1 42 54 60 64 | contact@welcomeurope.com

Europe numérique – Cybersécurité et confiance – 2023

Europe numérique - Cybersécurité et confiance visant à renforcer la capacité des acteurs de la cybersécurité dans l'Union à surveiller les cyberattaques et les menaces ainsi que les risques liés à la chaîne d'approvisionnement, à réagir conjointement en cas d'incidents de grande ampleur et à améliorer les connaissances, les compétences et la formation dans ce domaine.

06/07/2023
36.486.637,53 euros
Fermé

Cadre d'appel

Référence de l’appel(s) DIGITAL-ECCC-2022-CYBER-B-03
Programme Europe numérique
Institution Commission européenne
Secteurs Justice, Sécurité, Défense Recherche & Innovation Technologies & Digital
Bénéficiaires Tout bénéficiaire

Contenu réservé aux abonnés

Référence de l’appel(s)

DIGITAL-ECCC-2022-CYBER-B-03



Inscrivez-vous gratuitement pour avoir accès au contenu.

Accès gratuit à toutes les informations

Priorités et actions financées

Objectifs

Topic 1 – Résilience de l’UE en matière de cybersécurité, coordination et portée de la cybersécurité

  • Renforcer la capacité des acteurs de la cybersécurité dans l’Union à surveiller les cyberattaques, les menaces et les risques liés à la chaîne d’approvisionnement, à réagir conjointement en cas d’incidents de grande ampleur et à améliorer les connaissances, les compétences et la formation dans ce domaine
  • Créer, interconnecter et renforcer les gammes de cybersécurité aux niveaux européen, national et régional, ainsi qu’au sein des infrastructures critiques et entre elles, y compris, mais sans s’y limiter, dans les secteurs couverts par la directive NIS

Topic 2 – Renforcement des capacités des centres opérationnels de sécurité (SOC)

  • Créer, soutenir et/ou renforcer, et interconnecter, les capacités de détection des cybermenaces, afin de renforcer les capacités de surveillance et de détection des cybermenaces, la création de connaissances collectives et le partage des meilleures pratiques

Topic 3 – Adoption de solutions innovantes en matière de cybersécurité

  • Soutenir l’adoption par le marché et la diffusion de solutions innovantes en matière de cybersécurité (notamment dans les PME, ainsi que les résultats de la recherche financée par des fonds publics dans l’UE), améliorer la connaissance et l’audit de la préparation à la cybersécurité

Priorités

Topic 1 – Résilience de l’UE en matière de cybersécurité, coordination et domaines de cybersécurité

  • Priorité 1 : Échanger des connaissances entre les champs de cybersécurité et créer des référentiels de données communs
  • Priorité 2 : Soutenir des scénarios à grande échelle et intersectoriels couvrant un large éventail d’adversaires et de stratégies d’attaque, y compris, par exemple, des exercices de jeux sérieux entre centres ; permettre des simulations de trafic réalistes reflétant les conditions du réseau
  • Priorité 3 : Soutenir des formations structurées et des exercices de cybersécurité pour préparer les défenseurs de la cybersécurité des organisations publiques et privées à améliorer la protection et la résilience des infrastructures critiques, des entreprises et des réseaux de communication ; permettre la conduite de formations hybrides engageant tous les niveaux pertinents pour la détection, l’atténuation et la prévention des cyberattaques (tactique, opérationnel, stratégique) tout en créant un environnement où ils peuvent s’entraîner à la communication, à la coordination et à la prise de décision

Topic 2 – Renforcement des capacités des centres opérationnels de sécurité (SOC)

  • Priorité 1 : Soutenir les entités chargées de la détection et de l’analyse des cybermenaces au service d’organisations privées (en particulier les PME) et/ou publiques en surveillant et en analysant en temps réel les données du trafic du réseau internet public afin de détecter les activités malveillantes et les incidents qui affectent la résilience des réseaux et des systèmes d’information
  • Priorité 2 : Renforcer ces entités en tirant parti de l’intelligence artificielle de pointe (y compris les techniques d’apprentissage automatique) et de la puissance de calcul pour améliorer la détection des activités malveillantes et l’apprentissage dynamique de l’évolution du paysage des menaces
  • Priorité 3 : Soutenir le partage d’informations entre les entités chargées de la détection et de l’analyse des cybermenaces ou les autorités publiques (y compris les autorités compétentes et les CSIRT en vertu de la directive NIS) ou d’autres acteurs publics ou privés acteurs publics ou privés traitant des informations pertinentes sur les menaces, facilité par des accords de partage appropriés, tout en respectant toutes les obligations liées à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel
  • Priorité 4 : Développer et déployer des outils, des plateformes et des infrastructures appropriés pour partager et analyser en toute sécurité de vastes ensembles de données entre les entités chargées de la cyberdétection et de l’analyse des menaces. Dans la mesure du possible et s’il y a lieu, les éléments constitutifs existants seront réutilisés, y compris les résultats des projets pertinents de la facilité Connecting Europe et d’Horizon 2020
  • Priorit2 5 : Soutenir l’amélioration de la disponibilité, de la qualité, de la facilité d’utilisation et de l’interopérabilité des données de renseignement sur les menaces entre les entités concernées

Topic 3 – Adoption de solutions innovantes en matière de cybersécurité

  • Priorité 1 : Soutenir l’adoption de solutions de cybersécurité innovantes prêtes à être commercialisées, y compris les solutions élaborées dans le cadre de projets de recherche et d’innovation soutenus par l’UE
  • Priorité 2 : Fournir et déployer des outils et des services actualisés aux organisations (en particulier les PME) pour préparer, protéger et répondre aux menaces en matière de cybersécurité
  • Priorité 3 : Améliorer la sécurité des solutions TIC, y compris des logiciels libres (par exemple, en mettant en place des programmes de récompense pour les bogues)

Parmi les actions financées

  • Services de protection de la cybersécurité
  • Audit de la résilience des équipements et des services en matière de cybersécurité
  • Outils de test de sécurité, y compris les outils de balayage de code par analyse statique
  • Outils d’investigation en matière de cybersécurité, permettant de remonter à l’origine des menaces en matière de cybersécurité
  • Outils de réponse aux incidents qui s’intègrent dans les stratégies générales de cybersécurité en matière d’exploitation et de gestion
  • Soutien à la divulgation coordonnée des vulnérabilités, conformément aux politiques nationales, le cas échéant
  • Financement et soutien de projets d’amélioration et/ou d’audit de logiciels libres en matière de cybersécurité
  • Soutien aux hackathons, aux défis et aux conférences sur la cybersécurité, et à l’engagement avec les parties prenantes concernées, y compris les communautés de développeurs de logiciels
  • Soutien à la sensibilisation, à la prévention, à l’éducation, à la formation et à l’équilibre entre les hommes et les femmes dans le domaine de la cybersécurité

Informations complémentaires

  • Le présent appel à propositions est un appel ouvert.
  • Durée initiale de l’action : 36 mois

Eligibilité

  • Être une personne morale (organisme public ou privé)
Financement
  • Budget total de l’appel : 36.486.637,53 euros
  • Budget total du thème :
    • Topic 1 : NUMÉRIQUE-ECCC-2022-CYBER-B-03-CYBERRESILIENCE : 3.416.320,50 euros
    • Topic 2 : DIGITAL-ECCC-2022-CYBER-B-03-SOC : 26.310.858,19 euros
    • Topic 3 : DIGITAL-ECCC-2022-CYBER-B-03-UPTAKECYBERSOLUTIONS : 6.759.458,84 euros
  • Montant de la subvention : entre 1 million et 10 millions d’euros
  • Taux de cofinancement : entre 50% et 75% du total des coûts éligibles

Testez votre éligibilité

Besoin d'aide pour vos financements publics ?

Actualités similaires

11 mai 2023

Tout savoir sur le programme CERV

Lire l'aticle

27 avril 2023

Décryptage FTJ : Qu’est-ce que le Fonds pour une transition juste ?

Lire l'aticle